13 avr. 2008

Enseignes

Les devantures qui ont fait notre enfance disparaissent à toute vitesse. Je vais essayer de sauvegarder quelques enseignes "vintage". On commence avec cette boutique de trains miniatures, dont l'enseigne est pur année 50. Je regrette de ne pas avoir pu photographier avant qu'elle ne disparaisse une incroyable enseigne "Orthopédie" dont chaque lettre, les pauvres, était tordue, cassée ou de guingois, comme les pauvres os que l'orthopédiste réparait.

1 commentaire:

Salar a dit…

See Please Here